/*
 * Accueil; tout; à propos + @ + FAQ;
 * => Lire cette page via gemini (gemini?);
 */

Les livres que j'ai aimé

Lire est une de mes activités favorites.

Voici une page qui décrit quelques ouvrages que j'ai apprécié et que je vous recommande.

Ils peuvent m'avoir transformés en profondeur ou simplement divertis, mais à chaque fois ils méritent d'être cités ici.

Ma description est forcément subjective : filez lire les pages wikipedia correspondantes pour vous faire un avis :).

Les genres sont multiples bien que j'apprécie la SF et la Fantasy. Dans tous les cas, vous remarquerez que j'aime les sagas constituées de plusieurs tomes plutôt qu'un seul livre : c'est d'ailleurs toujours difficile de quitter un univers à la fin du dernier tome. Paradoxalement, j'adore les nouvelles.

La science fiction est un excellent outil de pédagogie du réel. -- Roland Lehouq, président des Utopiales

Je ne prétends pas être une référence en terme littéraire. Aussi mes goûts peuvent être critiqués, je n'en doute pas.

Piochez, découvrez, lisez, et n'hésitez pas à me faire part de vos coups de coeur ;).

Fils des brumes (Sanderson)

Nous suivons une héroïne (pour une fois!) aux pouvoir particuliers. Brandon Sanderson décrit une magie particulière : on puise des pouvoirs différents selon le métal que l'on "brulant".

Sanderson est très fort pour inventer des règles et jouer avec. Pour sûr, il est inventif et sait nous tenir en haleine.

En toile de fond, on y retrouve la question de l'écologie. Il faut en effet sauver le monde d'une menace venant des origines de l'univers.

Les archives de Roshar (Sanderson)

Un univers complet et riche nous est décrit ici (nations, coutumes et croyances...). Les émotions des hommes se manifestent sous forme de sprènes. On y suit des personnages profonds qui découvriront des pouvoirs en même temps que le lecteur. C'est aussi amusant que surprenant. On est loin des pouvoirs "classiques" : l'un peut contrôler la gravité (en quelque sorte), l'autre tire ses capacités de son imagination ou encore peut retirer à sa guise les forces de frottement l'entourant.

On y retrouve ici aussi la question de l'écologie : une tempête régulière et mortelle ravage régulièrement les contrées : comment s'y adapter? Quelle est son origine?

Le cycle Drenaï (Gemmel)

Avec Druss la légende ou encore Waylander, on plonge dans l'univers de David Gemmel où les ambitions des hommes se heurtent à leurs passions.

J'ai découvert cette saga avec Druss la légende. Il y est question d'honneur. On suit un homme qui semble indestructibe et si fort que tous ses ennemis échouent. Pourtant, la forcé véritablement importante est-elle celle des muscles de nos bras?

C'est toute la contradiction de Druss.

Récits épiques et guerres perdures d'avance, la valeur des Hommes (et des femmes) y est décrite de façon touchante.

Depuis, je recommande chaudement tout ouvrage de David Gemmel :)

La citadelle des ombres, Les aventuriers de la mer, Dragons et serpents (Robin Hobb)

Dans la saga "La citadelle des ombres", bous découvrirez le monde de Fitz, l'homme le plus nul de tous les temps! Il est faible, il fait constamment des erreurs, et pourtant c'est le héros. Rien de comique ici, mais que c'est frustrant d'être confronté à ses erreurs. Il doit pourtant dans le secret aider à sauver le royaume de pirates qui forgisent la population : les habitants sont dénués de sentiments et d'émotion. Qu'en faire ensuite? Et d'où vient cette menace exactement? Les anciens parlent de dragons qui pourraient leur venir en aide, mais semblent avoir disparu.

Robin Hobb invente de nouvelles formes de magie : l'Art (qui permettrait de communiquer à distance par la pensée notamment) et le Vif pour échanger avec les animaux.

Poursuivez l'aventure avec les aventuriers de la mer et Dragons et serpents qui se déroulent dans le même monde, avec des personnages différents mais toujours aussi riches. Ainsi on comprend l'origine de la magie et des Dragons de cet univers.

Comme tous les ouvrages de Robin Hobb, c'est lent... mais on en veut toujours plus ! Les personnages sont d'une richesse et d'une profondeur passionnante. C'est à mon avis toute la force de ses récits : les voir évoluer, changer, souffrir, espérer... Qu'ils sont vivants!

Le soldat chamane (Robin Hobb)

Encore du Robin Hobb. Un gros coup de coeur pour moi.

Différents peuples se partagent un monde, et forcément, ils ne sont pas en paix.

Le héros doit se former en tant que soldat pour plaire à son père, mais est confronté à la magie des autres peuples qui va le transformer en profondeur.

L'identité de ce dernier est fractionnée. Il souffre et trébuche encore et encore. Entre plusieurs cultures et mondes, il doit faire des choix impossibles pour protéger ces derniers.

Le seigneur des anneaux (Tolkien)

Est-ce vraiment nécessaire de présenter cette saga?

Je me souviens d'entendre mon coeur battre à tout rompre au rythme des tambours de la Moria et l'angoisse m'étreindre alors que Minas Morgul vomit ses armés et que mon lecteur cassette jouait du Gorillaz. ^^

Le cycle de Dune (Frank Herbert)

Bon vous vous en doutez, c'est ma saga préférée.

L'univers développé est aussi complexe que riche.

On y parle écologie, mythologie, religion, croyances et intrigues politiques.

Il y est question de libre arbitre, et d'intelligence!

Quoi de mieux que de la SF dans un univers où les ordinateurs sont interdits?

À lire !

Fondation (Asimov)

Une suite de nouvelles dont l'issue est à chaque fois étonnante. Alors que tout semble perdu, une solution à laquelle on n'avait pas pensé surgit : si seulement on réfléchissait un peu plus...

C'est mon 2e ouvrage préféré avec Dune :)

À lire!

Les robots (Asimov)

Quoi de mieux que les robots pour parler des humains ?

On ne présente pas Asimov : il joue avec les 3 lois de la robotique avec finesse. À lire!

Le Don, le Sang, l'Âme (Fiona McIntosh)

Malédiction : à chaque fois que le personnage principal est tué, il se retrouve dans le corps de son assassin.

C'est gé-nial !

Les racines du mal (Maurice G. Dantec)

Première partie : on suit un assassin complètement félé. Un homme est chargé de développer une IA qui modélise le cerveau de ce genre d'assassin.

Deuxième partie : l'IA révèle que certains meutres qui ont été commis ne correspondent pas au mode opératoire. L'assassin a donc été condamné à tort, et les véritables coupables sont toujours en liberté... et sont bien pires.

C'est aussi horrible que bien écrit. Accrochez-vous et préparez les somnifères!

Farenhein 451 (Ray Bradbury)

Il faut vraiment le présenter ?

À lire!

Le Petit Prince (A. de St Exupery)

Ben oui, j'adore!

C'est très vite lu, et ce voyage initiatique rappelle la vraie valeur des choses.

Zadig ou la destinée (Voltaire)

Plusieurs comptes philosophiques dont j'apprécie la morale pour en discuter avec autrui.

Notre Dame de Paris (V. Hugo)

Un drame comme on les aime. Hugo écrit vraiment bien et je trouve ce livre très poétique bien que triste.

Nouvelles (P. K. Dick)