Des solutions énergétiques existent.

2022-04-08T10:59:13Z

Chers enfants, dans les années à venir, ça va être chaud pour vos gueules.

Non, vous n'avez rien demandé, on a tout pollué et on continue encore. C'est injuste hein ? Et c'est bien la merde...

Vous vous en doutez, lorsqu'on parle du réchauffement climatique et de ses causes en classe, c'est compliqué à accepter pour un enfant.

Des élections présidentielles sont imminentes en France, et les questions des choix énergétiques futurs sont peu ou mal abordées. Pourtant, si on veut faire face à l'urgence, la politique doit se former à la science qu'est l'écologie.

Urgence oui, 3 ans pour agir...

La plupart du temps, on parle des sources comme les éoliennes, l'hydraulique, en insistant sur leurs défauts plutôt que les avantages que ces solutions représentent face aux hydrocarbures.

Je me permets à ce titre de rappeler que du charbon, du gaz, une fois brulé, c'est du CO₂ qui se balade dans notre atmosphère sans solution évidente pour le retirer. C'est un réchauffement inévitable est des morts certaines.

Pour répondre à ce problème, rappelons que le nucléaire ne rejette pas DU TOUT de CO₂. En terme de gaz polluants, le nucléaire, c'est propre. Oui, la construction des centrales, le traitement des déchets, la sécurité à assurer ne sont pas négligeables. Oui. Comme toujours, il y a des inconvénients, qui sont pourtant moins préoccupants que l'inévitabilité des dégats causés par les hydrocarbures.

J'aimerais profiter de ce billet pour rappeler, à mes élèves, à mes lectrices et lecteurs et à moi même (jeune papa) qu'il EXISTE DES SOLUTIONS. Parfaites? Sans doute pas, mais sans aucun doute meilleures que celles précédemment citées, ou en tout cas complémentaires.

L'espoir est permis, et ne laissons pas des débats politiques et peu scientifiques éclipser ces possibilités.

Ce que je vais décrire là, c'est un petit peu de chimie toute bête, pas besoin d'avoir un master pour comprendre.

Plutôt que de brûler des hydrocarbures, on peut brûler le dihydrogène (H₂). Cette combustion dégage de la chaleur que l'on peut utiliser pour faire tourner un alternateur et récupérer de l'électricité : exactement ce qui se passe dans une centrale à charbon, dans une centrale nucléaire, dans une centrale hydraulique...

L'avantage de cette combustion, c'est que son unique produit est de l'eau. DE L'EAU! Juste de la vapeur d'eau qui donnera de la pluie si on ne la récupère pas :

2 H₂ + O₂ → 2 H₂0

Le point critique est la façon dont on obtient du dihydrogène. Ça peut être très polluant, mais aussi très propre. En effet, on peut casser la molécule d'eau (hydrolyse) et faire la réaction inverse :

2 H₂0 → 2 H₂ + O₂

C'est très facile à réaliser, vous pouvez même le faire avec une pile : reliez un fil électrique de chaque borne dans de l'eau : des bulles vont apparaître. D'une borne, c'est le O₂ qui se forme, de l'autre le H₂. Si vous tentez, faîtes-le avec une pile, c'est dangereux de le faire avec le secteur, à moins de savoir ce que vous faîtes.

Il suffit alors de stocker H₂ et O₂ pour les utiliser comme combustibles lorsqu'on a besoin d'énergie. Le courant électrique utilisé pour les récupérer, c'est celui dont on n'a pas besoin lorsqu'il y a trop de soleil ou trop de vent, ou qui vient de smarées, ou une autre source propre...

Bien sûr, stocker le dihydrogène n'est pas si simple (c'est explosif), cela demande des matériaux qu'il faudra recycler (comme pour les éoliennes), mais ces contraintes sont TELLEMENT moins pénibles que celles imposées par les autres alternatives (déchets radioactifs, gaz à effets de serre). C'est un système pour laquelle nous comprenons les principes et pour lequel nous avons la technologie, qu'il reste à développer si on le souhaite.

À ce titre, je l'affirme, il existe des solutions propres, l'espoir est possible, mais il faut déjà en avoir conscience.

La 2e solution, c'est d'arrêter de consommer n'importe comment.

À ce titre, je vais bientôt passer 1 journée sans électricité. Ça va arrêter mon serveur, ainsi que tous les autres appareils. Cette petite expérience, je l'ai déjà faite, et j'en ressort toujours satisfait et apaisé pour de mutiples raisons qui sortent du cadre de cet article. Je vous invite à tenter, rien que pour démontrer qu'on peut très bien vivre avec moins (pas) d'électricité pendant une journée sans problème :)

Une réaction?

Envoyez votre commentaire par mail.

Mode d'emploi de la liste de diffusion pour recevoir les réponses.