/*
 * https ; gemini ;
 * tout ; log ; twtxt ;
 * à propos ; ;
 */

uloc : compter les lignes de code

Pour estimer la taille d'un projet, on peut compter les lignes de code. C'est un indicateur comme un autre après tout.

Jusqu'ici, j'utilisais cloc.

june propose de son côté une méthode d'autant plus simple : utiliser la commande "wc".

J'ai pris la liberté de modifier son script pour retirer les commentaires du décompte. C'est pour du code C, on veut donc retirer:

Cela peut se réaliser simplement avec sed :

sed -E '/\/\//d;
        /^[[:space:]]+\*[[:space:]]/d;
        /\/\*/d;
        /\*\/$/d' *h *c

Ensuite, on fait passer tout ça à "sort -u" pour ne pas compter 2 fois des lignes identiques. C'est pertinent pour les fins de bloc ("}"). Ensuite, on peut compter avec "wc", ce qui donne :

#!/bin/sh
# count lines of code
# https://text.causal.agency/004-uloc.txt
sed -E '/\/\//d;
        /^[[:space:]]+\*[[:space:]]/d;
        /\/\*/d;
        /\*\/$/d' *h *c |\
        sort -u |\
        wc -l

On doit pouvoir faire mieux. C'est suffisant à mon avis, et c'est de toute façon pertinent, à condition de toujours utiliser le même outil pour mesurer le nombre de lignes si on veut comparer.

Actuellement, le code de vger sur ma machine (un serveur gemini) qui contient quelques ajouts par rapport à la version sur le dépôt (CGI) a un nombre de lignes de 407. Pour comparer, dmenu en est à 875. Je trouve ça trop classe d'avoir un serveur gemini aussi petit :) Ça ajoute d'ailleurs à sa fiabilité.

Article de june
https://tildegit.org/solene/vger
vger security analysis
dmenu

Une réaction?

📧 Envoyez votre commentaire par mail.
📫 Abonnez-vous pour recevoir les réponses
📚 Consultez les archives.
💨 Vous désinscrire